Avertir le modérateur

09/04/2008

LA VOCATION DE L'ASSOCIATION "LA RUMEUR TUE !"

POURQUOI LA CREATION DE CETTE ASSOCIATION :

En janvier 2007, j'ai fait l'objet de plusieurs reportages radio mais aussi de télévision dans le cadre de mes actions que j'entreprenais en tant que bénévole au sein de l'association FRACTALES (France Actions Talents et Surdouements), militante depuis de nombreuses années pour la cause des enfants surdoués.

Les actions de l'association FRACTALES ont toujours été médiatisées et le travail n'a jamais été mis en cause par un organisme quelconque et encore moins par les parents, aucune plainte contre l'association FRACTALES, ou contre moi-même a été déposée auprès d'un tribunal quelconque.

La seule plainte dont j'ai connaissance, est un signalement auprès des services sociaux, pour suspicion de maltraitance. Cettte démarche a été entreprise par l'association FRACTALES suite à la demande de la psychologue qui suivait l'enfant.

Je rappelle le quatrième droit de l'enfant (selon la déclaration des droits de l'enfant du 20 novembre 1959 ) : bénéficier de l'amour et de la compréhension de ses parents.

Les rumeurs dont je suis victime émanent de Madame CHARLINE DELPORTE, présidente de l'association ADFI. Cette association est membre de l'UNADFI et de la MIVILUDES qui sont très controversées. De nombreuses plaintes sont déposées régulièrement et qui aboutissent devant les tribunaux mais aussi auprès de la Cour des Droits de l'Homme. La toile Internet cite beaucoup d'exemples.

Depuis cette malheureuse affaire, pour laquelle je n'ai jamais pu exprimer de ma bonne foi, j'ai rencontré d'autres personnes qui ont été victimes aussi de rumeurs.

Je rappelle que Madame Janine TAVERNIER lance régulièrement des SOS pour attirer l'attention aux pouvoirs publics des dérapages de ces organismes, mais la « calomnie », la rumeur est plus forte que la raison...

Ces accusations n'ont pas été sans conséquences pour nous :

  • dépôt de bilan de l'organisme de formation ALBATROS, partenaire de l'association FRACTALES,
  • licenciement de 4 salariés

  • et de nombreux enfants qui restent sans suivi psychologique et pédagogique.

La rlA l La rumeur peut conduire les gens en prison, à se suicider, à se ruiner...mais elle est aussi punissable par la loi.

Maria PAOLETTI, présidente de cette association attend avec impatience vos témoignages téléphoniques par mail : maria.paoletti@wanadoo.fr.

Mobilisez nous, ne laissons pas gagner la rumeur.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu