Avertir le modérateur

30/05/2008

COMMENT LA RUMEUR TUE - REPORTAGE DIFFAMATOIRE ENVOYE SPECIAL

 

Voilà COMMENT LA RUMEUR TUE.....

Encore ce reportage diffamatoire sur Envoyé Spécial !

 

D'abord quelques articles insidieux. Ensuite la télévision qui débarque. D'abord elle séduit en tenant des propos flatteurs sur notre travail qui est formidable...

 

J'ai vraiment cru que je faisais un travail formidable. Beaucoup de parents me l'ont confirmé.

 

Mais les associations qui défendent la même cause que moi n'ont pas supporté mon succès et ont décidé autrement.

 

Alors elles ont décidé de s'associer aux associations anti-sectes pour nuire à mon travail, aux professionnels travaillant pour moi ; et à la cause des enfants.

 

J'informe toutes ces associations que j'ai hérité de l'esprit de Voltaire :

 

 La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : « tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. »

 

Vous pourrez faire toutes les démarches pour me discréditer, mais vous n'y arriverez pas, les parents qui sont passés dans nos services connaissent mon honnêteté intellectuelle.

 

Mes services sont destinés à tous les enfants sans aucune discrimination.

 

Arrêtez ! Vous perdez du temps et vous démolissez nos et vos enfants...que vous prétendez défendre.

 

M. PAOLETTI

 

 

29/05/2008

LA TRAITE DES BLANCHES JUIVES "LA RUMEUR TUE" EDGAR MORIN

 Suite à la note du 12 avril 2008, archivée, sur ce même blog,  nous avions publié une page du livre « la rumeur d'Orléans » d'Edgard MORIN

Nous publions un autre extrait de ce même livre

LA TRAITE DES BLANCHES JUIVES (Page 19)

 

La rumeur d'Orléans n'est pas pour autant la première rumeur de ce type. Dès 1959, et surtout dans les années récentes, selon l'officier de police, chargé de l'affaire à Orléans et selon les organisations antiracistes, des rumeurs visant des magasins locaux et construites exactement sur le même scénario ont surgi à Paris (magasin « Hit Parade » de la rue Caumartin, boutique féminine du boulevard Saint Michel), à Toulouse, Tours Limoges, Douai, Rouen, Le Mans, Lille, Valenciennes, et, au moment même de l'affaire d'Orléans, Poitiers et Châtellerault. Au mans, en 1968, la chambre syndicale du vêtement de la Sarthe, « émue des propos calomnieux et diffamatoires concernant la disparition de femmes et de jeunes filles, et même de traite des Blanches, qui se seraient soi-disant produites dans différents magasins du commerce local » avec porte plainte. L'information est reproduite dans la presse locale.

A l'exception du Mans et de Rouen, croyons-nous, aucune de ces mini-rumeurs, transmises de bouche à l'oreille, n'avait jusqu'alors émergé au niveau de l'information de presse. Aucune investigation journalistique, sociologique ou policière n'avait été menée sur ces rumeurs. Tout au plus la police, dans les cas qu'elle a recensés, a dû effectuer de rapides enquêtes sur les magasins eux mêmes, pour vérifier une piste de trafic de femmes. On peut donc supposer alors, quau moins l'écrasante majorité des rumeurs provinciales connues ne constitue que la mince couche émergée d'un mythe qui n'est local, ni isolé, ni accidentel, ni même strictement provincial, mais d'extension très largement urbaine et plongeant à d'assez grandes profondeurs dans l'inconscient d'une partie du corps social.

Si les rumeurs locals et les pseudo-informations des mass-média se ramènent toutes exactement au même modèle – disparition de jeunes filles ou jeunes femmes dans les salons d'essayage de magasins dans le vent, piqûre hypnotique et traite des Blanches – le thème du juif est totalement absent dans les mass-media, il n'émerge peut-être pas nécessairement à Paris (nous disons peut-être vu l'extrême pauvreté de notre information), alors que presque toutes les rumeurs provinciales concernent les commerçants juifs.

Ainsi tout se passe comme si nous avions affaire à un mythe à deux étages ; le premier est commun aux masse-media (comme l'article de Noir et Blanc) et les pseudo-phénomènes dont font état les rumeurs ne coïncident jamais dans le temps et dans l'espace : l'information des mass-media se situe ailleurs, et auparavant ; l'information de la rumeur se situe hic et nun, ici et maintenant. Mais il y a sans doute une dialectique souterraine, entre l'une et l'autre série, que nourit le même mythe.

 

Le second étage du mythe est spécifique aux rumeurs; c'est un thème virtuellement antisémite s'il ne fait qu'associer un ou des juifs à une activité méprisable – la traite des Blanches, - manifestement antisémite s'il conduit à des réactions ou jugement globalement défavorables aux juifs....

 

Vous saurez la suite de cette histoire en vous procurant le livre « La rumeur d'Orléans » EDGAR MORIN.

 

D'autres extraits sur cette histoire seront publiés sur ce même blog ultérieurement.

 

Bonne lecture...

 

23/05/2008

COLLOQUE DU CAP : DES VICTIMES ONT TEMOIGNE DES RUMEURS ET DES DERAPAGES DES ASSOCIATIONS ANTI SECTES

Nous tenons à vous signaler que nous ne sommes membres d’aucune association spirituelle, religieuse, sectaire ou anti-sectaire.

Nous intervenons en tant que citoyens ayant un esprit critique, héritiers de ceux qui, comme VOLTAIRE, se sont battus contre toute inquisition.

C’est dans cet esprit, que l’Association “La Rumeur Tue” était présente à ce colloque.

 COMPTE RENDU DU COLLOQUE DU CAP LIBERTE DE CONSCIENCE DU 17 MAI 2008

 

LIBERTE RELIGIEUSES & THERAPEUTIQUES

SPIRITUALITE & THERAPIES QUELLES LOIS NOUS PROTEGENT ?

 

Comme convenu, je vous fais un compte rendu du colloque de CAP pour la LIBERTE de CONSCIENCE qui a eu lieu le 17 mai 2008 à Paris.

 

Lors de ce colloque étaient présents :

 

  • Monsieur Thierry BECOURT : Président du CAP LIBERTE DE CONSCIENCE

  • Maître Dominique KOUNKOU, avocat

  • Maître Gérard DUCREY, avocat

  • Maître Bernard BIRO, avocat

  • Monsieur Jean-Hugues PLOUGONVEN, Président de l'association Santé Solidarité à Nantes

  • Maître François JACQUOT, avocat

  • Maître Christian PATUREL, juriste

  • Monsieur Christian COTTEN

  • Monsieur Fernand PASCHE, président du CLIMS Genève

 

Je suis arrivé vers 15 H 00

 

Pour ce colloque, plus de 50 personnes étaient présentes.

 

Cette assemblée était composée de médecins, d'enseignants, de psychologues, psychanalystes et aussi de publics divers, venus témoigner de leur détresse du fait d'avoir été stigmatisé comme membre de différents mouvements spirituels ou sectaires.

 

Quelles sont les difficultés que ces personnes rencontrent ?

 

  1. Beaucoup d'entre elles ont témoigné des agissements et agressivités des associations anti-sectes et de leurs répercussions.

 

  1. Certaines personnes ont perdu leurs sociétés, d’autres se retrouvent sans emploi et exclus de la société.

 

Les avocats présents ont donné des pistes de réflexion pour des dépôts de plaintes et aussi pour expliquer les droits des patients ainsi que des praticiens.

 

La Suisse était aussi représentée par le président du CLIMS.

 

Des explications techniques ont été fournies concernant le rapport de la MIVILUDES.

 

Une bibliographie de l'ex. Magistrat et ex. Député, Monsieur Georges FENECH avec ses déboires juridiques a été présentée à cette occasion.

 

Toute l'assemblée ainsi que les intervenants présents ont déploré l'absence de dialogue d'avec les instances gouvernementales ce qui interdit à certains citoyens de jouir de leur liberté de conviction et d'action.

 

On y retiendra quelques phrases choc… « Le droit de vivre ne se mendie pas : il se prend ! », « Tout obstacle renforce notre détermination. »...

 

Mais aussi quelques idées intéressantes :

 

  • agir au niveau du milieu local ,

  • agir au niveau international, en particulier en ce qui concerne les Droits de l'Homme, -

  • créer une banque de données sur les minorités religieuses

  • créer une banque de données sur les bavures des MIVILUDES, ADFI....

 Nous attendons donc vos témoignages.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu