Avertir le modérateur

07/06/2008

SECTE - L'AMORC, UN FAUX PROCES

 Depuis 1999, l'AMORC, est stigmatisée par les organisations anti sectes.

En lisant l'article cité ci-dessous, qui alertait déjà sur les rumeurs peu sérieuses, vous constaterez que le travail de ces organisations n'est pas sérieux. Celles-ci sont même dangereuses.

Pourtant ces organismes sont financés par l'Etat...

 

Le dernier rapport mettait l'accent sur la formation concernant les sectes ou les mouvements déviants. Mais quelle formation ?

L'affaire de l'AMORC est la preuve flagrante que leur formation est insuffisante voire même inexistante. Ce n'est que du vent...

 

Il serait utile que d'autres experts sérieux soient nommés pour éviter de tels dérapages.

 

Article le Point, Publié le 28/09/2006 par Christophe DELOIRE

 

« Secte - L'Amorc, un faux procès ?

 

L 'étiquette lui colle à la peau. En 1999, un rapport parlementaire sur « Les sectes et l'argent » classait l'Ancien et mystique ordre de la Rose-Croix (Amorc) parmi les sectes.

Cette organisation ésotérique était même citée dans le dossier judiciaire de l'Ordre du temple solaire (OTS). En avril 2006, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) évoquait l'organisation de jeunesse de l'association, les Porte-Flambeaux.

 

Un mauvais procès a-t-il été fait à l'Amorc ? Son grand maître, Serge Toussaint, publie un livre, « "Secte" sur ordonnance », dans lequel il s'oppose aux « mensonges, confusions et amalgames ». Le plus curieux est que l'ouvrage est préfacé par Janine Tavernier, qui présida, de 1993 à 2001, l'Unadfi, la principale association de lutte contre les sectes en France. Cette ancienne militante, que l'on ne peut pas soupçonner de complaisance pour les gourous, affirme que l'Amorc a été « victime d'une injustice » : « Il a suffi qu'une commission parlementaire, ou plutôt quelques députés d'une commission, le mette à l'index dans un rapport pour que l'opprobre devienne une condamnation publique. »

L'Amorc, qui revendique 20 000 membres en France (soit 10 000 de moins qu'avant les accusations), a reçu de nombreux courriers de parlementaires lui donnant crédit de n'avoir jamais eu connaissance d'aucune plainte à son égard. Même Jacques Guyard, le député qui présida la commission sur « Les sectes et l'argent », écrivit : « Je souhaite que votre réhabilitation se confirme et atteste de votre situation d'association exerçant dans le cadre légal sa liberté de penser. »

Détacher du pilori est plus difficile que de clouer...  »

Une preuve de plus que ces associations préfèrent la délation à la vérité.

Quand le fanatisme prend le pas devant la vérité, notre République est en danger !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu