Avertir le modérateur

03/07/2008

EST-CE A LA LOI DE DECIDER DE MON BONHEUR ?

 Des sujets brûlants ont été évoqués sur ce blog.

Nous remercions les internautes d'avoir débattu avec passion des questions qui interpellent les pouvoirs publics. De plus en plus des français, comme nous, ont un esprit critique. Ils sont les héritiers de ceux qui, comme VOLTAIRE, se sont battus contre l'inquisition.

Nous vous proposons de lire ce magnifique sujet de philosophie ; « Corrigé bac philo 2008 : séries STI, STG » Texte extrait du blog du monde Qu'en disent les philosophes par jchichegblancbrude.

Vu l'état psychologique de notre société, il serait souhaitable que la philosophie soit enseignée aux enfants dès la seconde afin de leur apprendre à problématiser, et à se poser les bonnes questions.

C'est en éveillant le sens critique que nos enfants prendront conscience des dangers auxquels ils seront confrontés et pourront se défendre...

Afin d'éviter que la chasse aux sectes deviennent une chasse à l'homme, l'apprentissage de la philosophie dès la seconde, serait un plus !

 

Extrait du blog du Monde « Qu'en disent les philosophes par jchicheglancbrude. »

 

EST-CE A LA LOI DE DECIDER DE MON BONHEUR ?

 

Comment faire pour être heureux ? Pouvons-nous vraiment en décider seuls ? L’idée d’une norme sociale de bonheur paraît incongrue, violente, incompatible avec ce que nous imaginons être le bonheur. La loi est autoritaire, le bonheur est choisi. La loi est commune, le bonheur est personnel. Enfin, la première régit l’espace public, tandis que le bonheur semble être une affaire privée.

Mais on oppose trop rapidement vie publique et vie privée. Notre bonheur ne se réalise-t-il pas dans la sphère publique, dont la stabilité est garantie par la loi ? Par ailleurs, nos idéaux ne sont-ils pas déterminés par la société dans laquelle nous vivons ? La capacité à choisir ses valeurs n’est-elle alors pas illusoire ? Décide-t-on vraiment de son bonheur ?

On pouvait commencer par justifier pourquoi il paraît à la fois impossible et choquant que les lois prescrivent leur bonheur aux individus. En montrant tout d’abord que la liberté est l’une des aspirations les plus profondes de l’homme. On est d’autant plus heureux que nos désirs sont moins limités. Ainsi Calliclès s’exclame-t-il dans le Gorgias que l’homme le plus heureux est celui qui peut satisfaire le maximum de désirs. C’est d’ailleurs ce que s’empresse de faire Gygès dans le mythe de Platon, une fois protégé par l’invisibilité que lui procure l’Anneau. Or, c’est bien la loi qui limite la réalisation des désirs, car comme le rappelait Freud, les lois existent pour réprimer les désirs naturels. Enfin, la liberté n’est pas seulement un souhait, c’est une propriété de la conscience humaine (Rousseau), qui subit toujours l’autorité extérieure comme un viol…

Nous avons pourtant conscience que si chacun faisait à tout moment ce qu’il voulait, nous vivrions dans un état de crainte permanente (Hobbes). Ainsi les lois semblent être le cadre extérieur indispensable à la réalisation de notre bonheur privé. Ne peut-on même imaginer un régime politique où les lois soient librement choisies ? C’est la définition de la démocratie, dont Rousseau fait l’éloge. Mais le bonheur nous semble être quelque chose de plus personnel que notre seul accomplissement social. A moins que ce ne soit une illusion ? C’est Tocqueville qui montrait par exemple que la recherche du bien-être individuel est une valeur démocratique, et donc héritée : on ne choisit pas son bonheur.

On pouvait enfin montrer que le bonheur a ses propres lois, et qu’on ne devient pas heureux comme on veut, mais en se pliant à des exigences pratiques, voire intellectuelles. C’est Epicure qui montrait que si nous voulons être heureux, il est nécessaire que nous commencions par le définir, au lieu de le chercher toujours en tâtonnant et en le manquant : la philosophie est la première loi du bonheur ! Spinoza montrait pour sa part que la seule façon d’être heureux est de comprendre la nécessité des choses : comprendre la loi des événements nous détourne de nos passions, et nous ôte les regrets.

Ce n’est pas moi qui décide de mon bonheur, mais ses exigences qui décident de la manière dont je dois me conduire…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu